darknet

Qu’est ce que le darknet ? Tout savoir sur la face cachée d’Internet :

Lorsque vous effectuez une requête sur un moteur de recherche classique comme Google ou Firefox, lorsque vous achetez quelque chose, ou encore lorsque vous regardez une vidéo sur le web classique, vous ne surfez que sur une toute petite partie d’Internet.

Si Internet était un iceberg, le web ne serait que sa face émergée !

Vous avez surement entendu parler du terme darknet ! Appelé aussi (à tort) deep web, cette partie cachée d’Internet souffre souvent d’une mauvaise réputation. Ce réseau totalement anonyme n’est pas indexé par les moteurs de recherches classiques, mais est accessible grâce à un navigateur spécial appelé « Tor » ! Nous allons vous donner les clés de son utilisation.

Tor logo
Tor, la porte d’entrée du web profond !

Votre navigateur connait vos habitudes, les recherches que vous faites, ainsi que votre identité. A l’origine, Tor a été conçu pour assurer que ces données ne soient récupérées ou copier.

Il est vrai que le Darkweb peut rimer avec hackers, marché noir ou encore cybercriminalité… mais il est également utilisé dans certains pays par des dissidents de régimes totalitaires ou encore employer pour éviter la censure de certains Etats.

Plongez avec nous dans les profondeurs obscures d’Internet !

Darknet vs Internet

Si vous avez bien suivi, le darknet est donc une partie dissimulée d’Internet. Outre le fait d’être anonyme, on trouve sur ce réseau de nombreux sites plus ou moins légaux (vente d’armes ou de drogues). Depuis que le monde est monde, les activités illégales ne sont pas rares, et malheureusement, les réseaux informatiques ne font pas exception.

La particularité du deep web en général est que les domaines, au lieu de se terminer en .com ou .fr par exemple, se terminent en .onion.

Avec le HiddenWiki, le « répertoire » de sites indexant les sites du darkweb, le fait est qu’un grand nombre des pages accessibles sur ce réseau vendent des produits illicites (faux papiers, armes, drogues en tout genre) que l’on peut acheter grâce au Bitcoin (crypto-monnaie fonctionnant sur des marchés virtuels, il est le moyen le plus connu pour acheter ou vendre sur ce réseau).

Malheureusement, avec l’anonymat que garantit Tor, cette partie de la Toile attire une population parfois douteuse, c’est ainsi que depuis plusieurs années le FBI ou la NSA essayent de contre attaquer. Ces services s’introduisent de plus en plus dans ces réseaux afin d’endiguer le trafic en ligne ou les activités illégales

A l’opposé, ce réseau est également un formidable outil pour les lanceurs d’alertes comme Edward Snowden, les adeptes de la liberté d’expression, ou encore pour de simples utilisateurs soucieux que leurs données restent privées. Son utilisation est donc un bon moyen pour rester cacher et assurer sa sécurité. Les utilisateurs protègent également leurs données et recherches grâce au navigateur Tor et à ces réseaux.

Comment entrer dans le darknet ?

darknet
Accéder au deep web est-il vraiment si compliqué ?

Pour vous connecter au Darknet, ce n’est pas vraiment compliqué :

Il vous suffira de télécharger en ligne le logiciel Tor (par exemple ici). Ce logiciel est gratuit. Sachez également que ce logiciel est tout à fait légal. Le réseau Tor (terme signifiant « The Onion router ») a été créé afin d’assurer l’anonymat de l’utilisateur. Sans entrer dans les détails techniques, il crypte plusieurs fois la requête que vous voulez effectuer.

Et comment est-ce possible ?

Pour préserver la vie privée de l’internaute, Tor utilise plusieurs proxies, appelé aussi relais. Ces proxies servent à faire une requête sur Internet à la place de l’utilisateur. En en utilisant plusieurs, cela permet de cacher votre adresse IP, et donc d’être totalement invisible !

Même si Tor est à cent pour cent légal, une fois sur le DeepWeb, sachez qu’il n’est pas difficile de tomber sur des sites au contenu illégal. Il faut donc être extrêmement prudent lorsque vous le parcourez afin d’éviter les piratages ou de vous mettre hors-la-loi !

Comment se protéger ?

Il se peut qu’en surfant sur le dark net vous tombiez sur des sites ou des contenus nuisibles pour votre ordinateur !  Si des pages sont piratées ou si elles ont été créées par un pirate informatique, vous risquez d’infester votre machine avec des logiciels malveillants ou des virus ! Attention donc, si vous avez un doute, passez votre chemin !

Comme ces sites ou ces pages ne sont pas indexées par Google, il n’y a pas vraiment de moyen de savoir réellement quel site est absolument sûr.

Il n’est, pour autant, pas vraiment plus dangereux de visiter le web profond que le web dit « clair », il faut simplement être prudent et ne pas cliquer sur n’importe quoi.

Voici quelques conseils afin de réduire les risques :

  • Configurer Tor avec le paramètre NoScript (Interdire Javascript Globalement), cela désactivera les scripts par défaut.
  • Méfiez-vous des liens et boutons sur lesquels vous cliquez ! Si par exemple, une page vous incite à cliquer, et que la destination de ce lien renvoie vers un autre type de site alors que cela ne devrait pas, ne cliquez pas, si l’on vous demande de télécharger certains logiciels attention… Ne prenez pas de risques inutiles.

Où aller ?

Sur le web profond, nous avons vu plus haut que les noms de domaines se terminent en .onion, mais le début est également particulier !

Ses adresses sont composées de 16 caractères mis en forme de manière totalement aléatoire… Il est donc très difficile pour un humain de se souvenir d’une adresse créée pour le darknet.

Nous vous avons donc listé quelques uns de ses lieux les plus connus. Cette sélection n’est évidemment pas exhaustive, elle a pour but de vous servir de base avant que vous ne fassiez votre propre liste.

Nous vous mettons encore une fois en garde sur les liens internes de ces sites ou forums, à vous de juger s’il est sage ou non de cliquer ! Pensez à votre sécurité !

  • The hidden Wiki: Peut-être la place la plus connu du darknet, cette page est en quelque sorte un annuaire vers un grand nombre de sites en tous genres (attention à certains d’entre eux).
  • Torch (TOR Search Engine): un des moteurs de recherche exclusivement consacré au côté obscur du web !
  • BitCoin Fog : Comme nous l’avons vu en préambule, c’est grâce à cette monnaie virtuelle (fonctionnant grâce au principe du peer-to-peer) que les achats et les ventes se font sur ce marché. Ce site a donc pour but de rendre anonyme vos transactions réalisées avec elle…

De son origine à aujourd’hui, du trafic illégal à la sauvegarde de la liberté d’expression dans certains pays, le dark net est décidément un lieu extraordinaire. A vous maintenant de parcourir ses pages et services et de vous faire une idée de ses contenus !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *