l'ADSL allumé

Fin de l’ADSL en France : comment se préparer à cette échéance ?

Avec la fin annoncée du réseau ADSL en France, il est temps de faire le point sur les conséquences et les démarches à entreprendre pour s’y préparer. En effet, dans un souci de modernisation et avec le déploiement progressif de la fibre optique, les entreprises et les particuliers devront progressivement abandonner l’Internet haut débit en cuivre pour adopter la nouvelle norme. Voici quelques éléments d’explication et conseils pratiques pour savoir si vous êtes concernés par ces changements et pour préparer au mieux cette transition numérique.

L’arrêt progressif de l’ADSL en France

Dans le cadre du Plan France THD, l’Etat a pour ambition de booster le déploiement de la fibre optique sur tout le territoire. Ce plan vise notamment à remplacer progressivement le réseau en cuivre, support de l’ADSL, jugé aujourd’hui obsolète et limitant en terme de débit et capacités. Orange, principal opérateur chargé du déploiement de la fibre (FTTH) et gestionnaire historique du réseau cuivre en France, a déjà initié ce processus et s’est engagé à arrêter complètement la commercialisation des offres xDSL d’ici 2023. La date officielle de fermeture du réseau est encore à déterminer mais il est certain qu’elle approche à grands pas.

A lire aussi : Combien coûte une borne de commande ?

Quelles conséquences pour les utilisateurs d’internet ?

Pour les entreprises : des opportunités à saisir

Box ADSL

De nombreux professionnels, en particulier ceux qui utilisent encore le réseau traditionnel (RTC) pour la téléphonie fixe, devront envisager une migration vers les offres de fibre optique (FTTO). Cette transition est l’occasion de profiter d’une connexion haut débit et d’une meilleure qualité de service. Par ailleurs, de nombreuses solutions de téléphonie IP (ou VoIP) sont aujourd’hui disponibles pour remplacer les lignes RTC.

Pour les particuliers : un changement nécessaire

Les foyers encore connectés au réseau ADSL devront également basculer vers la fibre optique. En prévision de cette échéance, il est recommandé de souscrire dès que possible à une offre adaptée si elle est disponible dans votre zone. La transition se fera majoritairement par la migration de la box internet et du câblage interne du logement, passant ainsi du réseau cuivre au réseau FTTH.

Lire également : ADSL et Fibre : décryptage des différences et point sur le déploiement du réseau

Comment anticiper et bien se préparer ?

Se renseigner sur les offres de fibre optique disponibles

Pour vérifier si votre logement ou vos locaux professionnels sont éligibles à la fibre optique, vous pouvez consulter les fiches de couverture fournies par les opérateurs sur leurs sites internet. Il est également possible de contacter directement ces derniers afin qu’ils réalisent une étude de faisabilité technique.

Souscrire à une nouvelle offre et anticiper les démarches administratives

Avant de souscrire à une offre fibre, informez-vous sur les conditions et tarifs proposés par les opérateurs. A noter que vous devrez sans doute procéder à la résiliation de votre abonnement ADSL en cours.

  1. Résilier votre ancienne offre ADSL : Respecter le préavis de l’opérateur, conserver votre numéro de téléphone fixe actuel si possible et régler les frais éventuels de résiliation.
  2. Souscrire à une offre fibre : Selon les cas, profitez des offres promotionnelles pour bénéficier du nouveau service à moindre coût : installation gratuite de la prise murale, location ou achat de la nouvelle box internet, etc.
  3. Anticiper le délai de mise en service : La prise de rendez-vous avec un technicien pour l’installation peut prendre plusieurs semaines. Soyez donc prévoyant.

Vérifier et adapter son installation interne

un routeur ADSL

Le raccordement à la fibre optique implique généralement quelques travaux dans le logement ou les locaux professionnels pour accueillir la nouvelle prise murale et le matériel connecté. Il est également important de vérifier le bon fonctionnement de vos équipements compatibles FTTH, choisissez-en de bonne qualité si nécessaire.

Quid des zones non-éligibles ?

Si vous habitez dans une zone où la fibre n’est pas encore déployée, il faudra patienter avant cette migration vers le très haut débit. Restez informés des évolutions du déploiement de la fibre et prenez contact avec les opérateurs pour connaître les perspectives d’avenir dans votre secteur.

En somme, l’arrêt progressif de l’ADSL en France marque une étape importante dans le processus de digitalisation du pays. Il est essentiel pour chacun d’être bien informé sur les changements à venir, et de mettre en œuvre les démarches nécessaires pour préparer cette transition sereinement et tirer pleinement profit des opportunités offertes par la technologie très haut débit.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *