Homme surveillant crypto à la loupe

Vos transactions en Bitcoin et cryptos seront désormais sous la loupe de l’administration fiscale

L’Union Européenne a récemment voté en faveur d’une directive donnant accès aux autorités fiscales nationales aux transactions des utilisateurs de cryptomonnaies.

Renforcement de la surveillance des cryptomonnaies

Face à l’évolution de l’écosystème des cryptomonnaies, l’Europe accentue ses mesures régulatrices. Suite à la règlementation MiCa prévue pour 2025, une nouvelle directive sera mise en place dès janvier 2026.

A découvrir également : Tout savoir sur IPO Coinbase !

À Strasbourg, cette semaine, la directive ‘DCA8’ a reçu le feu vert des députés européens avec 535 voix favorables contre 57. Ce vote fait suite à l’approbation de la directive par les ministres des Finances de l’Union en mai dernier.

« Nous renforçons les règles de coopération administrative et comblons les lacunes exploitables pour échapper à l’imposition. Cela vise à minimiser l’utilisation des crypto-actifs pour l’évasion et la fraude fiscales », avait commenté Elisabeth Svantesson, la ministre suédoise des Finances, en mai.

A lire en complément : Fiche produit : pourquoi elle dynamise et rentabilise votre site e-commerce ?

Objectif : Lutte contre l’évasion fiscale

La directive s’insère dans une stratégie globale de l’UE visant à combattre l’évasion fiscale. La décentralisation des crypto-actifs a jusqu’ici posé des défis aux administrations fiscales des États membres pour assurer le respect des obligations fiscales.

La situation en France

Les résidents français sont déjà tenus de déclarer leurs gains en cryptomonnaies. Pour mémoire, depuis 2019, tout gain annuel supérieur à 305 euros est sujet à une « flat tax » de 30%, se décomposant en 12,8% d’impôt et 17,2% de prélèvements sociaux.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *